#noprint {display: none;} // Hide unwanted elements body {background:fff; color:000;} // Black text on White background a {text-decoration: underline; color:00f;} //Underline Hyperlinks in blue }

lundi 12 avril 2010

Reconnaître ses besoins et y répondre

Besoins, nos besoins fondamentaux, développement personnel, psychologie
J'aborde ici quelques questions posées dans les articles précédents :

Quelle est la différence entre un besoin et un désir. Quels sont nos besoins fondamentaux? Quelle est la différence entre le besoin et les moyens de le satisfaire? Comment exprimer ses besoins?
Demande, liberté de l’autre et créativité.





Différence entre besoin et désir :

Les besoins sont des éléments essentiels à notre survie et à notre équilibre tant sur le plan physique qu’émotif. Ils sont très importants et y répondre doit être une priorité. Si nous ignorons nos besoins, c’est toujours au détriment de notre vitalité. Pour les besoins physiques, le lien avec la survie est évident. Dans le cas de nos autres besoins, c’est de la vitalité psychique qu’il s’agit.
Cependant, il ne faut pas les confondre avec les désirs qui sont souvent des attentes envers quelqu’un ou l’envie quelque chose qui nous permettrait de sentir une sorte de plaisir instantané si le désir est accompli.

Répondre à nos besoin amène à une vitalité, un bien être intérieur, une satisfaction à long terme…
Répondre à nos désirs amène à du plaisir dans l’instant, à une satisfaction immédiate mais temporaire.. car on se rend compte souvent que dès qu’un désir est satisfait un autre apparaît.. qui nous replonge dans une frustration tant que le désir n’est pas lui aussi satisfait..

Quels sont ces besoins ?

A partir du travail de Marshall Rosenberg, nous pouvons identifier une série de besoins que nous avons tous en commun.
Combler nos besoins nous permet d’évoluer vers une plus grande vitalité et vers un accomplissement de soi.
Ces besoins ne sont attachés à aucune personne, objet ou action particulière. La responsabilité de les satisfaire nous revient entièrement.
Il faut juste faire la distinction entre cette responsabilité et les moyens que nous allons mettre en place pour les satisfaire, dont je parlerai juste ci-dessous.

D’après Marshall Rosenberg, il y a 6 grandes catégories de besoins

Le bien-être/la survie qui comprend entre autre ce que l’on appelle couramment nos besoins de bases, physiques comme la nourriture, le logement, la lumière, la respiration, l’expression sexuelle et aussi la sécurité affective et matérielle, le réconfort, le soutien…

L’autonomie qui comprend, la liberté, la liberté de ses choix, de ses rêves, de ses projets, de ses valeurs…

L’interdépendance qui comprend entre autre, acceptation, affection, amour, confiance, empathie, respect…

Le jeu qui comprend le besoin de défoulement, de ressourcement…

L’accomplissement qui comprend entre autre le besoin de d’apprentissage, de créativité, d’expression, de sens, de spiritualité…

La célébration qui comprend l’acceptation de la vie, les rituels, le partage…

Vous trouverez ici un PDF où sont repris l’ensemble des besoins et sentiments éprouvés lorsque ceux-ci sont ou pas assouvis.


Différence entre besoins et moyens de les satisfaire !

Tout le monde comprend aisément la distinction entre le besoin et le moyen de le satisfaire. Il s’agit d’une évidence... tant qu’on ne tente pas de l’appliquer concrètement. Voici quelques exemples courants:

• J’ai besoin que tu me dises souvent que tu m’aimes.
• J’ai besoin que tu me montres ton amour en me donnant des fleurs à mon anniversaire.
• J’ai soif!
• J’ai besoin de parler avec toi de notre relation.
• J’ai besoin que tu m’exprimes davantage tes sentiment
• J’ai besoin que tu me rassures sur ma beauté.
• J’ai besoin que tu me désires, que tu m’approuves, que tu m’encourages...
• J’ai besoin de sortir avec mes amis...

Lorsque notre besoin est satisfait, il n’est pas utile de nous en soucier et nous n’y pensons pas.
Nous consacrons alors notre énergie à satisfaire un autre besoin qui n’est pas comblé.

C’est lorsque le besoin n’est pas comblé que la distinction devient important :

Expression du besoin : Demande, liberté de l’autre et créativité !

En effet lorsque le besoin n’est pas comblé, nous n’avons pas vraiment le choix d’y renoncer, alors que le moyen est lui est optionnel.
Nous faisons une demande tout en laissant l’autre être libre d’accepter ou de refuser la demande.
Si la demande est refusée, nous pouvons toujours choisir ou d’inventer la façon la plus efficace de répondre à notre besoin.
Nous sommes libres par rapport aux moyens que nous choisissons et nous avons toujours la possibilité de changer de moyen lorsque celui auquel nous pensions n’est pas efficace ou disponible.

C’est souvent là que nous faisons erreur car souvent nous tenons plus au moyen de satisfaire le besoin, qu’à la satisfaction du besoin lui-même. Lorsqu’il s’agit d’un besoin qui implique l’autre, nous attendons souvent de l’autre qu’il accepte de satisfaire notre besoin. Et s’il refuse, nous sommes plongés dans l’impuissance et il ne nous reste pas d’autre issue que de nous plaindre de cette personne tout en restant insatisfait.

La distinction entre le besoin et le moyen est donc le plus court chemin pour récupérer notre pouvoir réel sur notre satisfaction tout en assumant une de nos responsabilités fondamentales en tant qu’être vivant: agir pour répondre à nos besoins tout en laissant l’autre libre de répondre ou pas. Qu’on présente notre moyen comme une demande ou une exigence ne change rien à ce fait : le moyen devient alors ce qui nous limite au lieu de demeurer une des multiples façons de répondre efficacement à notre besoin.

Belle journée à tous

Sia



Sources et inspiration:
Carte des sentiments et besoins de Marshall Rosenberg
Livre « Changer - La psychologie du changement »

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails