#noprint {display: none;} // Hide unwanted elements body {background:fff; color:000;} // Black text on White background a {text-decoration: underline; color:00f;} //Underline Hyperlinks in blue }

lundi 24 septembre 2007

L'arbre à réaliser des souhaits

Un voyageur très fatigué s'assit à l'ombre d'un arbre sans se douter qu'il venait de trouver un arbre magique, « l'Arbre à Réaliser des Souhaits ».
Assis sur la terre dure, il pensa qu'il serait bien agréable de se retrouver dans un lit moelleux. Aussitôt, ce lit apparut à côté de lui.
Etonné, l'homme s'y installa en disant que le comble du bonheur serait atteint si une jeune fille venait masser ses jambes percluses. La jeune fille apparut et le massa très agréablement.
"J'ai faim, se dit l'homme, et manger en ce moment serait à coup sûr un délice." Une table surgit, chargée de nourritures succulentes.
L'homme se régala. Il mangea et il but. La tête lui tournait un peu. Ses paupières, sous l'action du vin et de la fatigue, s'abaissaient. Il se laissa aller de tout son long sur le lit, en pensant encore aux merveilleux évènements de cette journée extraordinaire.
"Je vais dormir une heure ou deux, se dit-il. Le pire serait qu'un tigre passe par ici pendant que je dors."
Un tigre surgit aussitôt et le dévora.



Vous l'avez compris, nous possédons en nous un "arbre à souhait" qui peut nous amener, selon ce que nous pensons, le bonheur ou le malheur. Mais est-ce vraiment si rapide ?
Prenons les miracles. Quelqu'un est gravement malade, et il guérit presque instantanément. Il a perdu l'usage d'une fonction, d'un organe, et ce dernier se régénère, cette fonction se remet en marche.
Pour employer le langage scientifique, beaucoup de miracles sont bien "documentés". Diagnostics, photos et radios à l'appui, on voit non pas des guérisons instantanées mais considérablement accélérées.
D'après le Pr. Tocquet, auteur de "Guérisons par la pensée et autres prodiges", l'accélération de la régénération tissulaire est tout à fait dans le domaine du possible et du connu.
On sait, sous hypnose, accélérer le processus de cicatrisation d'une plaie pour qu'elle guérisse en quelques minutes. C'est dire le pouvoir étonnant de notre "arbre à réaliser des souhaits" dans le domaine de la santé. Mais il n'y a pas que cela.
Prenons la mémoire et l'apprentissage. Un scientifique bulgare, le Pr. Georgi Lozanov, a mis au point une méthode d'apprentissage des langues où, non seulement le temps d'étude est divisé par 3, mais surtout le processus se fait sans effort. Il est amusant de penser que beaucoup des idées sur la valeur de l'effort – et du mépris que l'on a pour ce qui a été obtenu facilement – sont, sur le plan cérébral, fausses.
Un super-lecteur peut lire - et mémoriser – un dictionnaire à la vitesse d’une page par seconde, sans effort particulier.
Nous sommes hypnotisés par l’idée que ce qui est acquis sans effort n'a pas de valeur, que ce qui en vaut le peine doit être difficile ; que les meilleurs fruits de la vie sont hors de notre portée. Mais ce sont ces pensées elles-mêmes qui sont ce que le Pr. Lozanov nomme des "barrières".
Nous nous enfermons dans un monde bien clos… et cette clôture est celle de nos pensées.
"Rien n'est mauvais. Rien n'est bon. C'est notre pensée qui crée le malheur ou le bonheur" Shakespeare, qui s'y connaissait en drames, l'a exprimé clairement : nous sommes les principaux responsables de nos malheurs.
Vous êtes sceptique ?
Pensez au golfeur qui se dit qu'il n'y arrivera jamais – et qui loupe son coup gagnant. A l'homme qui se rend impuissant par des pensées négatives. A la femme jalouse qui perd l'amour de son époux à force d'accusations fausses…
Peut-être allez-vous m'accuser d'être un tenant de la "pensée positive" simplette qui postule qu'il suffit d'espérer quelque chose pour l'obtenir.
C'est plus complet que cela. Il ne suffit pas "d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer."
Mais c'est l'espérance qui pousse à l'action, et la réussite d'objectifs progressifs qui motive à persévérer.
Tous les grands hommes ont une vision si claire de ce qu'ils veulent obtenir que leur entourage, fasciné par leur vision, contribue à leur réussite avec plaisir.



En résumé,
1. Il faut savoir ce que l'on veut vraiment. Trop souvent nos désirs sont vagues, imprécis, mal formulés.
2. Il faut demander (il ne suffit pas d'espérer) sans se préoccuper du fait que cela peut paraître"impossible", sans votre "Arbre à souhait"; c'est-à-dire dans une situation où votre subconscient est réceptif.
3. Il vaut mieux éviter les pensées négatives!


---------------------------------------------------------------------
Histoires Magiques
Du Club-Positif
Par Christian H. Godefroy

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails