#noprint {display: none;} // Hide unwanted elements body {background:fff; color:000;} // Black text on White background a {text-decoration: underline; color:00f;} //Underline Hyperlinks in blue }

lundi 21 janvier 2008

Les vertus du gingembre











Hier, j'ai eu l'occasion de boire un thé au gingembre. Au début, je me demandais si cela n'allait pas être trop fort, trop piquant, mais il venait d'être fait et son petit gout citronné m'a séduit! Tout de suite, je me suis demandée ce que pouvait apporter cette racine dont la saveur est si particulière :

Le gingembre
témoigne d'innombrables vertus qui devraient être portées à la connaissance de tous.

De part son activité revitalisante, stimulante et aromatique, le gingembre est un revigorant qui stimule l'organisme.

Aphrodisiaque?
Dans certaines régions tropicales, il est reconnu comme un fortifiant des organes génitaux mâles. C'est sans doute la raison pour laquelle, le gingembre est considéré comme étant un aphrodisiaque : il est réputé pour son action sur la fatigue sexuelle (mais cela n'a jamais été prouvé scientifiquement).

Ses vertus
Le gingembre est connu comme efficace pour faire baisser la fièvre, le taux de cholestérol, d'acides gras, de triglycérides sanguins, ou encore pour favoriser la digestion, et même, il est recommandé en cas de fatigue, de mal de transport.

Anti-inflammatoire - nausée
Plusieurs recherches médicales ont même démontré que, les racines du gingembre permettaient de réduire ou de soulager la nausée de grossesse ou post-opératoire, et assurent également leur action anti-inflammatoire.

Maux de gorge
De même, sa fonction d'expectorant (toux, bronchites, irritations de la gorge, maux de gorge) n'est pas négligeable : une mixture de gingembre associée à du miel est une « recette de gras-mère » et très efficace.

Système digestif
En outre, il est judicieux de noter que, son effet protecteur sur la muqueuse gastrique, combat les insuffisances biliaires et pancréatiques d'une part, mais aussi le gingembre est un carminatif efficace qui aide à expulser les gaz intestinaux et à lutter contre les spasmes douloureux, tout en réduisant les flatulences et les ballonnements, d'autre part.

En cuisine
De la même manière, dans le domaine culinaire, le gingembre révèle des qualités indéniables partout dans le monde ! En Afrique par exemple, le gingembre sert d'arôme dans la préparation de certains plats. En Amérique du Nord, une espèce dicotylédone est connue sous le nom de gingembre sauvage ou encore gingembre mangue à La Réunion, dont les racines ont aussi des propriétés aromatiques. Les racines du gingembre sont juteuses, charnues, et ont un goût très doux. Elles sont utilisées pour mariner le vinaigre dans la cuisine japonaise ou comme ingrédient dans la cuisine indienne. Plus elles sont vielles, elles ont un goût très fort et son employées dans la cuisine chinoise pour couvrir les odeurs et saveurs fortes comme celles des fruits de mer ou du mouton. Le gingembre est également utilisé en pâtisserie pour parfumer les biscuits, les gâteaux, et les pains d'épices ou encore de boisson. Alors, entre la santé, la beauté (huile essentielle de gingembre recommandée pour les massages), et les recettes de cuisine, en ce qui concerne le gingembre, vous avez un éventail de choix !



Historique
Connus depuis plus de 6 000 ans en Asie (Inde, Chine), les usages médicinaux du rhizome de gingembre pour le traitement des maux d'estomac, de la diarrhée et des nausées sont aussi répandus que ses usages culinaires. Les marchands arabes ont longtemps pratiqué le commerce de l'« épice blanche » entre l'Asie du Sud et la Grèce ou l'Empire romain, selon les époques. Les impôts levés sur ce commerce lucratif représentaient d'ailleurs une part importante des revenus de l'Empire romain.

Dès le début du XVIe siècle, les Espagnols implantèrent le gingembre dans les Caraïbes et le cultivèrent intensivement afin d'alimenter les marchés européens. Encore de nos jours, la Jamaïque compte parmi les principaux producteurs mondiaux, après l'Inde et la Chine. Ce sont d'ailleurs les Jamaïcains qui ont inventé et popularisé la fameuse bière de gingembre, qui, soit dit en passant, n'a rien à voir avec le soda aromatisé au gingembre (ginger ale) vendu en Amérique du Nord.

Le gingembre était traditionnellement reconnu par les cliniciens pour le traitement de la dyspepsie, des gaz intestinaux, des coliques, de la diarrhée, des spasmes et d'autres troubles gastriques, ainsi que du rhume et de la grippe, de l'inappétence (manque d'appétit), des maux de tête et des douleurs rhumatismales. Selon la Médecine traditionnelle chinoise, le gingembre peut permettre d'éviter les infections du système respiratoire lorsqu'on le prend dès l'apparition des premiers symptômes d'un rhume ou d'une grippe.

Sources :
www.aquadesign.be
www.passeportsante.net

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails