#noprint {display: none;} // Hide unwanted elements body {background:fff; color:000;} // Black text on White background a {text-decoration: underline; color:00f;} //Underline Hyperlinks in blue }

mardi 27 novembre 2007

Il n'y a pas de hasard, seulement des coïncidences!

On dit souvent, "le hasard fait bien les choses!" Et si ce n'était pas le hasard?

Moi, j'y crois... les coïncidences m'ont toujours interpellée. Depuis aussi longtemps que je me souvienne, j'y ai toujours perçu un sens non anodin par rapport à mon vécu, par rapport à mon histoire. Ce sujet me passionne, car il entrouvre une porte merveilleuse vers la découverte de "nouvelles lois" qui régissent l'univers. L'un des précurseurs en la matière est CJ JUNG grâce à sa théorie sur les synchronicités. Deux auteurs passionnés par cette théorie, Catherine Balance et Jean Moisset ont écrit plusieurs articles et plusieurs livres que vous pourrez trouver sur leurs sites respectifs. Mais pour vous mettre déjà l'eau à la bouche voici deux de leurs articles :

CES ETRANGES COINCIDENCES

Extrait du livre "Ces étranges coïncidences"

  • Que se passe-t-il lorsque nous pensons très fort à un être cher et qu’au même instant nous entendons près de nous quelqu’un prononcer son prénom ?
  • Que se passe-t-il lorsque nous remarquons plusieurs voitures immatriculées dans un département où nous connaissons quelqu’un et que cette personne appelle quelques jours plus tard, alors que nous n’avions pas eu de ses nouvelles depuis longtemps ?
  • Que se passe-t-il lorsque nous sommes à la recherche d’une information et qu’un ami à qui on n’a parlé de rien nous donne justement cette information au cours d’une conversation ?

C’est Carl Gustav Jung qui a introduit au milieu du siècle dernier la notion de synchronicité : un événement extérieur vient faire résonance à un état ou un questionnement intérieur.

Si nous sommes attentifs à ce genre d’événements, liés par le sens et non par la causalité, nous nous rendons compte que ces étranges coïncidences, ces " synchronicités " se produisent assez fréquemment dans notre vie et se manifestent aussi bien avec les petits sujets qu’avec les grands.

Il peut s’agir d’événements faisant écho à un désir ou un projet conscient. J’ai un article à faire sur un sujet nouveau. La matière ou des éléments de réflexion importants vont m’être donnés par l’extérieur, sans que je le recherche particulièrement (si ce n’est inconsciemment) : annonce d’un séminaire sur ce thème, livre feuilleté au « hasard » dans une librairie, etc.

D’autres événements refléteront une communication intuitive – d’inconscient à inconscient – entre les êtres : au même moment et juste avant de se rendre visite, comme je le rapporte dans Ces étranges coïncidences, deux amies lisent dans des livres différents une phrase se rapportant aux émotions.

Les synchronicités peuvent répondre à une affinité ou un talent pas encore découverts en soi au moment où elles surviennent. Elles nous mettent alors sur des voies, des choix de vie que nous n’aurions peut-être pas faits à ce moment-là et nous permettent de ne pas passer à côté d’un projet à réaliser ou d’une décision à prendre. Parfois aussi, elles annoncent une transformation ou y participent lorsqu’elles surviennent dans une situation qui nous touche davantage. C’est d’ailleurs dans ce cas qu’elles nous intéressent le plus et qu’il nous tient à cœur de bien comprendre leurs messages et de savoir les interpréter avec discernement. Un couple écrit une chanson qui raconte l’histoire d’une femme qui ne peut avoir d’enfant. A l’époque, ils viennent tout juste de se marier et n’ont pas encore d’enfant. Ils appellent cette chanson « l’arbre de vie ». Quelques années plus tard, alors qu’ils n’arrivent pas à avoir d’enfant, ils consultent un thérapeute qui leur montre un dessin de l’arbre de vie. Dès le mois suivant cette consultation, la jeune femme est enceinte.

Bien souvent, les synchronicités sont de simples clins d’œil.

Classification

Les synchronicités “ clin d’œil ”

Bien des synchronicités en font partie. Nous vivons notre vie et percevons quelquefois des signes qui nous confirment que tout va bien, tout est harmonieux. Les informations se renvoient les unes aux autres confirmant que le cheminement est juste. Nous pensons à quelqu’un… il nous appelle ou une autre personne l’évoque.

Une maman partie travailler une semaine à l'étranger, pense beaucoup à ses filles, en particulier à sa plus jeune, Déborah, qu’elle culpabilise un peu d'avoir laissée. Un après-midi, alors qu’elle se trouve au bar de son hôtel, deux petites filles s’installent tout près d'elle. L'une dit à l'autre sur un ton ferme : « Tu attends Maman ! » L'autre répond : « Mais oui, Déborah ».

Ces synchronicités ont une importance relative, du point de vue de la transformation et de l’évolution personnelle. Elles ne sont pourtant pas non plus à laisser de côté car elles nous permettent de nous familiariser avec ces signaux de la vie et nous confirment des sensations intérieures, des intuitions. D’où leur importance aussi, à un certain niveau. En outre, c’est toujours par le quotidien que nous intégrons tranquillement mais durablement les plus grandes idées. Aussi, plus nous nous souvenons de nos synchronicités – même les plus anodines - plus nous remarquerons les autres, toutes les autres.

Les synchronicités informatives

Certaines synchronicités nous permettent d’apprendre quelque chose de nouveau. Un sujet nous tient à cœur, et voilà qu’une multitude d’informations, dont certaines - inconnues de nous jusque-là et semblant sans rapport - viennent frapper à la porte. Et ce sont justement ces informations qui nous feront avancer le plus.

Les synchronicités transformatrices

D’autres encore sont celles qui provoquent des transformations. Si nous prenons un peu de temps pour relire notre histoire, nous nous apercevons des concours de circonstances qui ont accompagné notre cheminement et provoqué les changements. Quand on est bien centré, on a l’impression de rencontrer les bonnes situations, les bonnes personnes, au bon moment et au bon endroit.

Bien identifier les synchronicités positives ou limitées

Une chose bien importante dans l'observation des synchronicités est la première impression que nous en avons. Cette synchronicité nous semble-t-elle en accord avec nous-même, est-elle harmonieuse ou bien déclenche-t-elle une sensation de malaise, d'inquiétude ? Réveille-t-elle ou suscite-t-elle une peur ? Laquelle ? La connaissons-nous ? Sommes-nous coutumiers de ce genre de crainte ? Que pouvons-nous en apprendre ? C'est important parce que si nous avons une peur rémanente, elle peut nous faire remarquer davantage une synchronicité de même nature.

L’observation des synchronicités va donc nous permettre en tout premier lieu d’en déterminer l'aspect bénéfique ou, au contraire, de nous révéler nos peurs.

Pratique

Dans un premier temps, ne tenir compte que des synchronicités “ surprises ” ; celles qu'on n'a pas recherchées de façon consciente ou qui ne correspondent pas à une situation que l'on a sans cesse à l'esprit mais qui viennent plutôt apporter un élément à une situation ou une réflexion à laquelle on ne pensait pas du tout au moment où elles apparaissent.

En d'autres termes, accueillir ce qui se présente.

Voir ensuite ce que cela fait résonner en soi, émotions (rappel d'une personne…), peur, joie, etc.

On peut également noter les synchronicités par thèmes. Cela permet de les retenir et de les classifier, mais surtout d’avoir le plus d’éléments possibles pour comprendre ce qu'elles veulent dire ou montrer dans un projet particulier.

Ce que nous révèle l’interprétation des synchronicités

Tout le monde vit à la lumière de son interprétation et l’on peut appréhender les signes en fonction de ce que l’on veut voir se réaliser.

Une même synchronicité peut parfois être perçue de deux manières : comme un encouragement à continuer dans une direction ou au contraire comme un avertissement, une mise en garde incitant à une réflexion avant de s’engager ou de poursuivre dans une voie.

Si nous ne percevons pas immédiatement le sens d’une synchronicité, nous pourrons toujours le faire plus tard. Nous laissons ainsi la possibilité à d'autres signes de nous renseigner davantage ou de nous donner d'autres opportunités.

Comme avec l’intuition, il est nécessaire d’attendre des confirmations, des réalisations concrètes dans notre vie quotidienne pour pouvoir valider notre interprétation.

Mais quelle qu’en soit leur interprétation, les synchronicités semblent surtout nous dire que l’univers tout entier fait résonance à ce que nous vivons, que tout est lié. Elles relèveraient alors d’un certain ordre des choses qui nous pousse, instinctivement ou intuitivement, à nous diriger vers des voies porteuses de sens pour nos vies.

CATHERINE BALANCE

SOURCE : http://catherine.balance.free.fr
Vous y trouverez également d'autres articles et livres sur le sujet.

MYSTÈRE DES COÏNCIDENCES

Vous demandez à des personnes au hasard dans la rue si elles connaissent les coïncidences, elles vous répondront par l'affirmative. En revanche, si vous les interrogez sur la synchronicité, pas une sur cent saura de quoi il s'agit.
Selon les dictionnaires, une coïncidence correspond à des événements qui se produisent ensemble par hasard, c'est-à-dire à la suite d'un concours de circonstances. Mais, certaines de ces coïncidences, que Jung a nommées synchronicités, sont plus complexes et chargées de sens en laissant une profonde et troublante impression au témoin. La synchronicité serait une véritable création d'une connexion entre l'esprit et la matière, entre le psychisme intérieur de l'observateur et le monde extérieur objectif.

Aperçu historique read more...

Les coïncidences simples

Dans la multitude de faits vécus ou d'informations perçues, il se produit naturellement des coïncidences de temps en temps, c'est-à-dire des rencontres fortuites ou des événements simultanés présentant une ressemblance. De telles coïncidences sont en général d'une grande banalité et explicables par le calcul des probabilités.
Ainsi, vous rencontrez des voisins ou des amis pendant vos vacances ou vous remarquez en parlant à un inconnu que vous avez un ami commun. Autres exemples : vous pensez à votre cousine Céline qui vous téléphone tous les mois environ, et elle vous appelle à ce moment là ; vous prononcez un mot et vous l'entendez au même moment à la télévision.

La loi des séries

La loi des séries ou sérialité a été étudiée par le biologiste Kammerer. Elle peut être définie comme la répétition d'événements, choses, ou symboles identiques ou analogues dans le temps et/ou dans l'espace, par exemple :
  • l'annonce le même jour de plusieurs accidents de même nature;
  • une suite d'événements vécus par personne, soit heureux (période de chance), soit défavorables (série noire) ;
  • la répétition de faits inopinés semblables. Ainsi, vous êtes invité à dîner et la maîtresse de maison vous sert du boeuf miroton. Or, l'avant-veille, vous aviez déjà mangé ce plat chez vous et la veille chez des parents.
  • au loto, la sortie d'un même numéro plusieurs tirages de suite (sérialité dans le temps) ou de plusieurs numéros voisins au même tirage (sérialité dans l'espace).
Les coïncidences et la sérialité font partie de notre jardin secret. Pour nous-même, elles paraissent avoir une grande importance, mais il n'est pas toujours facile d'en faire partager l'intérêt par les autres. Cette observation est valable également pour la synchronicité.

Les coïncidences signifiantes ou synchronicités

Il nous arrive parfois de rencontrer une coïncidence présentant un caractère mystérieux, nous laissant un sentiment troublant et indéfinissable. Il s'agit d'une sorte de «clin d'oeil» du destin que Jung a appelé synchronicité. On dit alors que la coïncidence est chargée de sens, qu'elle est signifiante. Celle-ci se caractérise également par le fait que le psychisme de la personne est plus impliquée que dans le cas d'une simple coïncidence, et, qu'en outre, la probabilité de sa survenue est plus faible. Nous nous sentons alors prendre une certaine importance dans l'immense univers habituellement indifférent à notre modeste personnage.
Jung définit comme suit la synchronicité : coïncidence temporelle sans lien causal entre un état psychique donné et un ou plusieurs événements extérieurs objectifs offrant un parallélisme de sens avec cet état subjectif du moment, l'inverse pouvant aussi se produire.

Un exemple

Je demeure à Nice depuis quelques mois et, en ce moment, je souffre d'un torticolis très douloureux. Voilà longtemps que je n'ai pas eu une telle crise, la dernière remontant à l'époque où j'habitais Paris.
Ce matin, je me souviens de mon docteur parisien qui m'avait soigné pour une arthrose cervicale. Je vais faire quelques achats avenue Jean Médecin et, soudain, je tombe nez à nez avec ce praticien qui se trouve à Nice à l'occasion d'un congrès.
Non seulement, je pense à mon médecin parisien et je le rencontre une heure après à Nice, mais cela se passe avenue Jean Médecin.

Différentes catégories

Il existe plusieurs catégories de synchronicités en dehors de la définition de base ci-dessus.
On observe des synchronicités décalées dans le temps (prémonitions, dans le cas du futur) ou dans l'espace (clairvoyances) et qui ne peuvent être vérifiées qu'après coup. De même des synchronicités ont lieu par identité de pensée instantanée entre deux personnes sans événement extérieur objectif (télépathie).
Notons également des synchronicités à présage consistant dans la perception de signes symboliques (souvent des nombres) par une personne, annonçant la survenance prochaine d'événements favorables ou désagréables selon l'interprétation qu'elle en fait et dont elle ignore souvent la nature exacte.
Enfin, il existe des synchronicités multiples, historiques, et généalogiques ou familiales, en particulier chez les jumeaux.

Explication de la synchronicité

Comment expliquer de telles synchronicités ?
Selon Jung, il existerait un inconscient collectif situé dans une autre dimension hors de l'espace-temps, à la fois mémoire de l'humanité et âme de l'univers, sorte de supraconscience cosmique à laquelle nous serions reliés par notre inconscient personnel.
Dans cet inconscient collectif se constitueraient des «centres d'énergie psychique potentielle» appelés archétypes. Ceux-ci sont neutres et ne deviennent bons ou mauvais qu'en contact de la conscience de l'individu.

Le rôle des archétypes read more...

Conditions propices à la manifestation de la synchronicité

Certaines circonstances sont propices à l'émergence de synchronicités, par exemple : les états médiumniques, mystiques, ou modifiés de conscience, les liens affectifs et empathiques très étroits (cas des jumeaux), les situations dramatiques, les maladies graves, les difficultés sociales et familiales, les troubles psychiques, la recherche spirituelle, les créations artististiques, les découvertes scientifiques, les présages d'événements heureux ou malheureux, une aide ou protection archétypale...
Rappelons enfin les coïncidences généalogiques et les rétrosynchronicités historiques (cas de Lincoln-Kennedy, Saint-Louis- Louis XVI, Napoléon-Hitler, entre autres).

Une hypothèse aux conséquences importantes

Le concept de la synchronicité, sorte de hasard signifiant et créateur, aurait de grandes conséquences sur notre vision de l'homme et de l'univers.
Les êtres, les choses et les événements se trouveraient reliés de façon acausale et sous-jacente entre eux par le sens et la ressemblance (au lieu de cause à effet), et avec la totalité de l'univers.
La plupart, sinon l'ensemble des phénomènes PSI et mystiques, qui seraient en fait des synchronicités, pourraient être expliqués. Pas de transmission d'information ou d'énergie physique, mais efflorescence, ou bien corrélation, identité ou unité instantanée et fugitive entre les êtres et/ou les choses.
Une nouvelle approche de l'énigme de la vie et de la mort deviendrait possible.
La non-séparabilité des particules en physique quantique serait une forme de synchronicité.

Des coïncidences fondamentales dans l'univers

De surprenantes coïncidences de type anthropique viendraient confirmer que l'univers semble avoir été conçu de manière à permettre la présence de la vie et de la conscience. Citons les :
- coïncidences des constantes et conditions initiales de l'univers (masse et charge des particules, forces fondamentales, taille des atomes, vitesse de la lumière, formation du carbone et de l'oxygène, etc.) ;
- coïncidences entre nombres atomiques et astronomiques ;
- coïncidences entre les nombres inventés par l'homme et ceux résultant de l'observation de l'univers.

Enfin, la synchronicité nous donnerait accès à une réalité intemporelle dépassant les contingences mentales et biologiques dans lesquelles nous sommes enfermés.
Elle transcenderait le monde des formes et phénomènes qui nous maintient dans la causalité. Comme une sorte de flash, elle éclairerait l'unité caché entre, d'une part nous-même et, d'autre part, les êtres, les choses et le Tout, un peu comme les NDE ou EMI (expériences de mort imminente).

JEAN MOISSET

SOURCE : www.science-et-magie.com
Vous y trouverez également d'autres articles traitant des synchronicités.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour je vient de tomber sur votre article, sur les synchronicités, et je trouve cela très intéressant. je vous remercie de faire partager cela.continuer au plaisir de vous relire.
val

Anonyme a dit…

Je vous cite :
"Rappelons enfin les coïncidences généalogiques et les rétrosynchronicités historiques (cas de Lincoln-Kennedy, Saint-Louis- Louis XVI, Napoléon-Hitler, entre autres). "

Juste pour dire que Napoléon a propagé en Europe l'égalité des droits des juifs mais que Hitler les a exterminés.
Par contre le président américain de cette époque (j'ai oublié sont nom vous me pardonnerez) est né 2 ou 3 jour après hitler et est décédé quelques jours après.

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails