#noprint {display: none;} // Hide unwanted elements body {background:fff; color:000;} // Black text on White background a {text-decoration: underline; color:00f;} //Underline Hyperlinks in blue }

mercredi 21 février 2007

Au delà des croyances... les émotions positives!

Nous venons tous au monde avec des émotions positives. La joie, le rire et le plaisir représentent quelques-unes d’entre elles. Ces émotions positives subissent les influences de l’environnement et si ces influences sont négatives, celles-ci contribuent au développement de croyances restrictives. Voici l’exemple de François, un enfant de 4 ans. Chaque fois que François exprimait de la joie de vivre, il recevait une gifle ou une remarque blessante. Il a alors acquis la croyance que la joie de vivre est une source de souffrance et il a renoncé à avoir du plaisir dans la vie. Pensez-y! Ou sont passé le plaisir, la joie, la passion, l’enthousiasme que vous aviez étant jeune?... Bien sûr, certains d’entre nous ont su conserver ces émotions positives, cependant pour la majorité des gens les émotions positives ont été bloquées par des croyances restrictives. Ces croyances restrictives se sont manifestées sous la forme de peurs diverses qui s’opposent à la réalisation des rêves et désirs.

Si vous regardez les gens qui ont réussi tout autour de vous, vous verrez que leurs rêves, leurs buts et leurs désirs sont supportés par des émotions positives. Les gens qui sont une réussite font des choses qui sont une prolongation d’eux-mêmes. Autrement dit, leurs sentiments et émotions encouragent et facilitent la réalisation de leurs rêves, buts et désirs. Lorsque vous apprenez comment changer vos croyances restrictives, vous accédez aux émotions positives qui ne pouvaient pas s’exprimer à cause de ces croyances restrictives. « Avant, mentionne Charles, j’étouffais ma joie de vivre par peur de ce que les autres pourraient penser. J’ai changé mes croyances et je peux maintenant exprimer ouvertement et librement ma joie de vivre et ce quoi qu’en pense les gens! »

Nous venons au monde avec un potentiel illimité d’émotions positives, cependant, si ce potentiel n’est pas supporté par l’environnement, il cesse de grandir, devient limité par des croyances restrictives et demeure latent au plus profond de notre personnalité.

Selon plusieurs recherches, 80% de notre personnalité a été développée avant l’âge de 8 ans. Qu’avez-vous observé de votre environnement à ce moment-là au sujet de l’amour? de la reconnaissance? de la richesse? de la sécurité? de la santé? du travail?… Plusieurs de ces observations sont devenues des croyances qui constituent les prémisses qui influencent vos choix, décisions et actions présentes. Vos croyances restrictives se manifestent sous la forme de perceptions négatives de vos besoins, rêves et désirs! Par exemple :

~ si vous croyez que vous êtes sans importance, vous ne croirez pas ceux et celles qui cherchent à vous valoriser;
~ si vous croyez que les compliments sont une forme de manipulation, vous serez méfiant lorsque l’on veut vous complimenter;
~ si vous ne croyez pas en vous-même et dans votre valeur, alors les opinions et les réactions des autres vont vous empêcher de faire ce que vous désirez.

Les peurs qui sont issues des croyances restrictives vont vous faire hésiter avant d’agir. Face à un besoin d’amour, de reconnaissance, de richesse et de sécurité, vous allez entendre des expressions du genre : je ne peux pas; ce n’est pas pour moi; je ne suis pas capable; je n’y arriverai jamais; je n’y crois pas; c’est impossible; il faut se contenter de peu dans la vie; on ne peut pas tout avoir; etc.

Essayez de résoudre les peurs sans résoudre les croyances restrictives qui les maintiennent en place est comme d’essuyer l’eau sur un plancher sans fermer le robinet et sans enlever le bouchon de l’évier. C’est comme d’essayer de penser positif pendant que quelqu’un vous écrase le pied. Les croyances restrictives ne sont pas seulement responsables de vos peurs, inquiétudes, hésitations et incertitudes, elles déterminent également la réalité dans laquelle vous vivez et cette réalité vous confirme vos croyances. Les croyances restrictives vous font revivre les mêmes problèmes encore et encore. Elles limitent votre potentiel et peuvent causer des problèmes de santé. Elles bloquent le désir de réussir dans divers domaines de la vie. Vos croyances influencent la perception que vous avez des gens, de la vie, des événements, en fait, de tout ce qui vous entoure.

Tout ce que nous voulons être, faire et avoir repose sur nos croyances. Notre relation avec les autres, notre relation avec l’argent, notre relation avec nous-mêmes, notre relation avec tout ce qui existe (ou n’existe pas) est gérée par nos croyances.

Il y a un aspect très important de la perception que je me dois de souligner à ce moment-ci. Ce n’est pas ce qui vous arrive de négatif dans la vie qui a l’effet le plus désastreux sur soi mais bien votre façon de le percevoir. Votre réaction à un événement triste ou négatif est souvent plus douloureuse que l’événement lui-même. Par exemple : ce n’est pas la mort de son frère par suicide, il y a 15 ans, qui a fait le plus mal à André, mais bien la culpabilité que celui-ci a ressenti pendant des années à cause de cet événement. Ce n’est pas de perdre $500,00 ou même $1000,00 qui fait le plus mal mais bien de s’en vouloir pendant des mois parce que c’est arrivé. Ce n’est pas un divorce qui détruit le plus une personne mais bien les tourments qu’elle s’impose durant les mois et les années qui suivent ce divorce. Il est fréquent de constater que notre réaction à un événement triste ou négatif nous coûte beaucoup plus cher que l’événement lui-même.

S’il y a une chose sur laquelle tous les livres sur la pensée positive sont en accord c’est que le malheur n’a jamais rendu une personne riche. Les gens qui sont une réussite sont demeurés en contact avec leurs émotions positives. En fait, la richesse, la réussite, la reconnaissance et l’amour sont l’héritage des gens heureux.

Changer vos croyances est un des moyens les plus puissants et solides que je connaisse pour augmenter vos émotions positives. D’autres moyens peuvent aussi vous aider à accroître vos émotions positives. Avant de vous proposer ces moyens, prenez une feuille de papier et répondez à la question: qu’est-ce qui pourrait me rendre plus heureux?… Qu’est-ce qui pourrait accroître la joie, le plaisir et le rire dans ma vie?… Comment puis-je faire pour y arriver et quand est-ce que je veux que ça arrive?…

Voici maintenant quelques suggestions : Aimez votre travail ou recherchez un travail que vous allez aimer. À chaque jour, faites quelque chose qui rend une autre personne heureuse. Un sourire, un compliment, une appréciation, etc. Dans la réalisation d’un projet, faites le bilan de ce dont vous êtes fier, avant de regarder ce qu’il y a à améliorer. Avant de vous endormir, pensez à une chose que vous avez aimé de vous durant la journée. Chaque fois que vous avez l’opportunité de faire plaisir à une autre personne faites-le.

Souvenez-vous que le bon temps pour vous sentir bien c’est maintenant. Fixez-vous comme but d’être de plus en plus heureux. Faites une liste de vos raisons d’être en ce monde et identifiez quand et comment vous voulez les réaliser…

© Par Richard Thibodeau, auteur du livre « Votre vie… reflet de vos croyances » Éditions Quebecor et du livre « Au-delà des croyances » du même éditeur.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails