#noprint {display: none;} // Hide unwanted elements body {background:fff; color:000;} // Black text on White background a {text-decoration: underline; color:00f;} //Underline Hyperlinks in blue }

lundi 27 septembre 2010

Les 4 saisons de l'Être

L'automne est le moment d'exprimer, comme la nature est en train de le faire, le meilleur de vous-même avant de prendre un temps de repos.
Les cycles de la nature, correspondent aux cycles de la création.












Hiver : 'Je suis la force régénératrice de la vie'

L'hiver, est une phase de repos et de retrouvailles avec la force de la terre. Les animaux hibernent, les arbres sont au repos, le temps semble suspendu, c'est la phase d'intégration, de régénération intérieure, de concentration de puissance dans la paix de l'être.
Certes, à l'extérieur, il y a toujours des tempêtes de neige, des avalanches possibles, du brouillard givrant... mais celui qui sait se protéger, s'abriter, entrer en lui, est à l'abri et peut se réchauffer avec son propre soleil.
C'est le temps d'intégration et de repos qui permet de reprendre des forces.

Printemps : 'Je suis l'expression de la vie'

Une fois que tout est bien reposé et gorgé de vie, la phase printemps se manifeste. Tout à envie de vivre et de se montrer rayonnant... c'est l'aspect juvénile de la vie. 'Regardez-mon potentiel' semble dire la nature.
Et chacun se redresse, l'énergie est vive, pleine, dynamique...
Les idées affluent et commencent à se manifester.
C'est commencement de l'extériorisation de notre potentiel.

Eté : 'Je suis la joie de la vie'

En été, premier épuisement de cet enthousiasme et première fatigue.
Un temps de repos devient nécessaire, tout en continuant de faire grandir son potentiel. c'est une phase d'alternance.
Temps de réajustement, de pause, de voyages et de jeux.
C'est le temps de l'expression de l'enfant intérieur, de l'audace d'Être vraiment qui nous avons envie d'être.

Automne : 'Je suis la prospérité de la vie'

Enfin, pour beaucoup d'êtres, l'automne est l'expression de la maturité du potentiel de sa nature.
Pour la nature, c'est le début des moissons, des vendanges, de la récolte des champignons... les ronces regorgent de mures... (imaginez il y a quelques temps le plaisir des enfants, à manger ces rares friandises naturelles...), mais aussi, le temps de dépouillement, de la libération de ce qui n'est plus utile, qui ne sert plus à l'épanouissement de l'être.

C'est le moment où nous pouvons récolter les fruits de notre travail intérieur, observer si nous avons semé correctement et prendre le temps de réfléchir pour notre prochain semis.

Qu'est-ce que nous choisissons aujourd'hui d'être et de faire, qui portera ses fruits l'an prochain ?
Que faut-il changer intérieurement et extérieurement pour rectifier ce qui ne va pas ou pour espérer être mieux?

C'est maintenant, avec le bilan de récolte de l'année 2010 qu'il faut déjà songer à celle de 2011.

En janvier, nous avons tous pris de nouvelles résolutions. Combien les ont tenues ?
Avons-nous vraiment suivi notre chemin ? N'avons-nous pas dévié en route ?...

L'automne est aussi le moment, où nous pouvons libérer tout ce qui nous encombre mantériellement. Donner, vendre, jeter, transformer, rénover...
Mais aussi ce qui nous encombre émotionnellement ou mentalement !
Pardonner, libérer, se rassurer, vider les programmes de culpabilisation, de colère ou d'amertume, de regrets... Et remplacer par ceux de de confiance, de joie, de paix... pour passer un bon hiver.

C'est ainsi, qu'année après année, et depuis des millénaires, la nature fonctionne.

L'homme moderne, dit 'intelligent' mentalement, a bien souvent perdu ces bases essentielles de cycles intérieurs. C'est l'intelligence de l'esprit et de sa nature qui doit se manifester avec respect et amour pour tout ce qui est.

Que le meilleur soit !
Joéliah
amourdelumiere.fr
Vous pouvez diffuser en gardant la source du message y compris cette ligne.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails